top of page

Arrêtez de fumer grâce à la Naturopathie

Dernière mise à jour : 6 nov. 2023


Il n'existe aucun moment idéal afin d'arrêter de fumer, chaque instant est propice afin de sortir de ce cercle vicieux que représente l'esclavagisme du tabac et vivre pleinement et sainement. Retrouver (plus de) goût, odorat, vitalité, beaux cheveux et peau éclatante et ce sans prendre de poids, oui c'est possible, voici donc mon protocole complet...


Comme je viens de l'exposer brièvement en propos liminaires, le tabac a des répercussions très dommageables sur la santé.

Tout d’abord, le tabac est le principal facteur de risques de cancers. Outre le cancer du poumon, la cigarette est le principal facteur de risques d’une vingtaine d’autres cancers (larynx, vessie, pancréas, etc.). Mais aussi de maladies cardiovasculaires (infarctus, anévrisme, thrombose, etc). De nombreuses autres pathologies sont également aggravées par le tabagisme : diabète, gastrite, etc. Il est responsable de plus de 33 % des cancers chez l’homme et de plus de 10 % des cancers chez la femme. Et ces chiffres sont en très forte augmentation.

Concernant les femmes, fumer détruit les ovules et accélère l’arrivée de la ménopause. Pour vous messieurs, c’est l’une des causes des pannes sexuelles !

Une raison supplémentaire d’arrêter de fumer est que la cigarette accélère également la baisse de l’audition liée à l’âge, probablement du fait du grand nombre de toxines que l’on retrouve dans la fumée de tabac : jusqu’à 6 000 toxines différentes !

Fumer est aussi mauvais pour la peau. D’abord, cela aggrave les problèmes de peau tels que l’eczéma ou le psoriasis et nous rend le teint gris et terne. Ensuite, dans la fumée de cigarette, on inhale énormément de radicaux libres à chaque bouffée. Ces radicaux libres ont le même effet sur nous que le sel et l’humidité sur un morceau de fer. Nous sommes ainsi « oxydés » de l’intérieur, et le processus de vieillissement s’accélère… Pour continuer, chaque cigarette nous carence en vitamine C venant ainsi diminuer notre vitalité.

Aussi, il induit une inflammation sévère des gencives, ce qui provoque des déchaussements dentaires précoces… Evidemment, cela est sans compter le teint jaunâtre qu’il donne à nos dents !

Enfin, la consommation de tabac est aussi très coûteuse pour le porte-monnaie !

Arrêter de fumer naturellement en misant sur la bonne alimentation.

Lorsque l’on décide d’arrêter de fumer, certaines plantes et techniques naturelles sont d’une grande aide. Mais avant cela, il est important de changer quelques habitudes, notamment alimentaires. En effet, une alimentation adaptée va permettre de gérer les effets du sevrage : moins de stress, moins d’envie de grignotage. L’apport de tous les nutriments essentiels aide le corps à bien gérer cette phase de transition. Parce que le but c’est de ne pas prendre de poids.


Pour limiter la dépendance

Il faut savoir que le processus de dépendance se passe dans le cerveau : quand la nicotine arrive, elle stimule la production d’un neurotransmetteur, la dopamine et dans un même temps celle du plaisir et d'équilibre la sérotonine. Cela déclenche la sensation de plaisir et active le système de récompense.

Heureusement, le corps est capable d’en fabriquer naturellement, si on lui donne les bons éléments dès le matin avec un petit déjeuner salé avec un index glycémique le plus bas possible : laitages (de préférence chèvre et brebis), des œufs (BIO !), jambon de dinde, avocat, truite fumée, amandes, graines de courge, de lins, de tournesol...

Au goûter entre 16h et 18h : prenez un fruit de saison et/ou une poignée d’amandes.

En complément, je vous conseille d’augmenter votre consommation de fruits et légumes. En effet, ils sont riches en vitamine C. Or la vitamine C intervient dans la synthèse de dopamine, l’hormone du plaisir. Ils vont de plus doper votre microbiote (flore intestinale) en nourrissant les bonnes bactéries indispensables pour la fabrication du neurotransmetteur qu'est la sérotonine.

Enfin un complément sera certainement nécessaire en GABA ou GRIFFONIA (à étudier je ne suis pas pour le complément en tryptophane pour diverses raisons) mais l'avis et le suivi d'un naturopathe est fortement recommandé afin d'adapter le traitement au mieux en fonction de votre terrain.

Pour apaiser le stress

Tout d’abord, il est indispensable de diminuer fortement votre consommation de viande, de sucres, de produits industriels, d’alcool et de café.

Ensuite, pour limiter le stress, l’anxiété et favoriser le sommeil, je vous propose de manger des aliments riches en magnésium tels que des algues, céréales complètes, graines germées, oléagineux, fruits et légumes frais.

Enfin, n’oubliez pas de consommer entre 2 à 3 cuillères à soupe d’huile vierge bio crue de première pression à froid riche en oméga 3 : colza, lin ou olives

Ce programme alimentaire vous aidera également à limiter la prise de poids suite à l’arrêt du tabac.

Là encore une complémentation en Magnésium et Omega-3 peux s'avérer interessante afin de ré-équilibrer l'organisme et l'accompagner vers le bien-être.

La plante miracle : le kudzu

Remède millénaire en Chine, le kudzu serait l’une des rares plantes à pouvoir lutter contre les dépendances à l’alcool et au tabac.

Le kudzu apaise notre système nerveux en stimulant la production de sérotonine, l’hormone du bien-être, et le neurotransmetteur GABA qui est impliqué dans les phénomènes de dépendance.

De plus, ses principes actifs se fixent sur les récepteurs nerveux habituellement occupés par la nicotine et ils interviennent dans le circuit de la récompense. Prendre du kudzu aide donc à diminuer la sensation de manque, et à se détendre nerveusement.

Pour des résultats optimums, il est conseillé de prendre des gélules de kudzu 3 fois par jour au moment des repas. D’une assimilation facile, et sans effets indésirables sur les intestins sensibles, puisqu’au contraire il contribue à les apaiser, le kudzu est un allié très pertinent.

Attention là encore l'avis d'un professionnel est important car le Kudzu est par exemple contre indiqué avec des antécédents de cancer hormono-dépendants et grossesse...


Un petit snif pour remplacer la cigarette

En cas de ressenti de manque, il faut réagir très rapidement. Bonne nouvelle sachez que le manque arrive soudainement et repart très rapidement !

Tout d’abord, je vous conseille de pratiquer des respirations abdominales :

  • Commencer par une longue expiration

  • Ensuite, poser une main sur le ventre

  • A l’inspiration, le ventre se gonfle tel un ballon. On pousse la main posée sur le ventre.

  • A l’expiration, l’air est expulsé lentement et le ventre s’abaisse

.Vous pouvez pratiquer cette respiration à tout moment de la journée pour vous apaiser. (Ou utiliser par exemple la cohérence cardiaque)

En complément de cette respiration inspirer lentement et en conscience l'huile essentielle d'Ylang-Ylang associée à la lavande fine. Un roll on peux être idéal afin de préparer le mélange sur la base d'huile végétale de Millepertuis, on vient ensuite déposer délicatement sur ses poignets le mélange et l'on profite pleinement des bienfaits apaisants, cela déclenche le processus de respirations profonde.

2ème astuce en cas de fringale, l'HE de pamplemousse à inhaler profondément sera d'une grande aide.

Faciliter le sevrage


Limiter le stress et l’anxiété

A l’encontre des idées reçues, arrêter de fumer améliore l’humeur et rend moins stressé. Mais il n’est pas facile de passer les premiers jours de sevrage!

En plus de l’alimentation adaptée pour arrêter de fumer (voir plus haut), je vous recommande de boire tout au long de la journée des infusions. Des plantes comme la le passiflore, l’aubépine, l’oranger et la mélisse, le pavot de Californie sont réputées calmantes et apaisantes. Vous pouvez les prendre seules à raison d’1 cuillère à soupe ou faire un mélange de ces différentes plantes selon vos goûts. L’idéal est de boire 2 à 3 tasses par jour. De plus, boire de l’eau (et des tisanes) accélère le processus d’élimination des substances addictives. Encore une fois la prudence est de mise car certaine de ces plantes sont à éviter en journée et à préférer le soir.

Éviter la prise de poids

Beaucoup de fumeurs redoutent l’abandon de la cigarette et ses répercussions sur la silhouette. Mais rien n’est systématique : le régime alimentaire conseillé plus haut ainsi que quelques gestes bien-être peuvent éliminer toute prise de poids indésirable.

En cas d’envie de grignotage, n’hésitez pas à prendre un jus de légumes accompagné d’1 cuillère à soupe de Klamath. et Laminaire. La Klamath est une algue d’eau douce très riche en nutriments. Elle contient de la phényléthylamine (PEA) appelée hormone de l’amour. C’est le précurseur de la dopamine (hormone du plaisir) et de la sérotonine (hormone de la sérénité). La Laminaire quand à elle viendra pallier les fringales grâce à son effet satiétogène. (attention pour les 2 algues il y a des contre-indications en cas de traitement anti-coagulant pour la Klamath et problème thyroïdien pour la laminaire )

Au-delà du grignotage destiné à compenser la sensation de manque, le métabolisme énergétique de base diminue à l’arrêt du tabac. Donc l’idéal est d’augmenter ses dépenses énergétiques en pratiquant une activité physique ! De plus, l’activité physique est anxiolytique, modulateur des pulsions et tensions intérieures. Mais pas de panique, marcher 30 minutes tous les jours suffit.

Vous pouvez aussi vous tourner vers des activités de création, la musique, les voyages, la méditation…et les massages ! En effet, lorsque la peau est massée, elle libère une hormone à l’origine de la satiété….

Gérer les problèmes digestifs

En cas de problèmes digestifs, les plantes peuvent aussi vous être d’un grand secours. Au lever, mélangez 1 cuillère à soupe de psyllium dans un verre d’eau tiède et boire rapidement. Cela vous aidera à lutter contre la constipation.

Vous pouvez augmenter les doses ponctuellement si vous n’allez pas à la selle dans la journée. Notez que la bonne alimentation riche en fibres associée à une pratique que sportive régulière et une bonne hydratation constitue un terrain idéal afin de lutter contre la constipation et avoir un excellent terrain digestif.

Les premières semaines d’arrêt de tabac sont les plus difficiles, ce sont donc, sans surprise, celles qui nécessitent le plus grand accompagnement. Comme vous l'avez constaté, mon protocole présente une ligne de conduite qui doit être adaptée à votre terrain et personnalité et en fonction de votre rythme et hygiène de vie.

L'idéal est donc un suivi par un(e) professionnel(le) et je suis bien sur au service de votre bien-être, n'hésitez pas à me consulter.

Mais n’oubliez pas que dès les premiers mois d’arrêt, le risque cardiovasculaire diminue 
5 ans après la dernière cigarette, le cancer du poumon est réduit de 50 %, et il continue à baisser avec le temps. 
Et après 10 à 15 ans sans tabac, l’espérance de vie redevient identique à celle des personnes n’ayant jamais fumé.

Merci de votre attention.

François Demazeau



26 vues0 commentaire

Comments


bottom of page